ChangeNOW, retour sur ces acteurs qui construisent le monde de demain

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

ChangeNOW, retour sur ces acteurs qui construisent le monde de demain

Partager sur facebook
Partager sur linkedin

« Be the change you want to see in the world »  – (Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde).

Samedi 1er février 2020, Grand Palais – La phrase de Gandhi prononcée par Satish Kumar, activiste écologiste indien, résume à elle seule l’esprit des trois jours qui viennent de s’écouler.

Cent vingt ans après l’exposition universelle qui marqua l’apogée de la révolution industrielle, le Grand Palais a accueilli sous sa verrière des innovations à l’aube d’une nouvelle ère. Face aux immenses enjeux environnementaux et sociaux qui se présentent à nous, ChangeNOW se veut être le rassemblement des « héros du changement ».

Il faut agir, et c’est urgent. Ce sentiment d’urgence, on le ressent dans les mots des invités et des conférenciers renommés. Nicolas Hulot parle d’un « moment critique à la fois effrayant et enthousiasmant » pour l’humanité, et tous s’accordent à dire que le temps est venu d’accélérer drastiquement notre action face au changement climatique.

@Satish Kumar – Photo Marie Ollivier

Ce qui marque pourtant, en réponse à ces sujets angoissants, c’est l’optimisme fou qui émane de la nef du Grand Palais, véritable ruche où le visiteur, qu’il soit d’une entreprise, d’une startup, d’une association ou simple curieux, peut butiner pour s’inspirer et rencontrer des entrepreneurs engagés.

Économie circulaire, inclusion sociale, protection des océans, habitat, nutrition, santé, éducation, mode durable : tout y est pour bâtir le monde de demain, autrement. Sur le food court, on peut même se restaurer de burgers vegan ou de cuisine syrienne concoctée par des chefs réfugiés. Et bien entendu, les déchets sont recyclés.

Au milieu de cette agitation permanente, des centaines d’entrepreneurs passent chacun à leur tour dans le « pitch garden », et font se lever un public en folie. Ces acteurs de la transition offrent des solutions concrètes et pragmatiques aux enjeux globaux. Qwarzo, la Surfrider Foundation, Pili et Bamboologic en font partie.

Ces initiatives novatrices sont individuellement extraordinaires, mais elles n’ont de sens et d’impact que lorsqu’elles s’inscrivent dans un mouvement collectif dont ChangeNOW a permis certes le rayonnement, mais avant tout l’impulsion

Qwarzo remplace le plastique. La startup, née il y a un an, utilise une nanotechnologie pour fabriquer des cuillères à glace ou des touillettes à café intégralement composées de papier, donc totalement biodégradables. Manuel, le président, nous montre un gobelet « éco-responsable » tout droit sorti des machines à café que nous avons l’habitude d’utiliser : à l’extérieur, une matière en carton qui semble recyclable, mais à l’intérieur, caché, un film plastique à la fois polluant et mauvais pour la santé. Chez Qwarzo, on mise sur le renouveau grâce au papier, afin de réduire le nombre de micro-plastiques qui s’insèrent dans la chaine alimentaire et qui polluent nos océans.

Les océans, c’est le cheval de bataille de la Surfrider Foundation. Fondée par un groupe de surfeurs en 1990, l’organisation défend la protection de la faune et la flore maritimes et des littoraux. Elle compte plus de 13 000 adhérents dans le monde. A l’échelle locale, ses bénévoles mènent des actions d’éducation et de sensibilisation. La fondation fait aussi du plaidoyer politique et s’appuie sur ses expertises scientifique et juridique développées grâce à des travaux de recherche et à la collecte de données. Ces passionnés des océans mettent en œuvre tous leurs talents pour sauver le grand bleu.

Le bleu, Pili connaît. L’entreprise fait partie des acteurs qui réinventent la deuxième industrie la plus polluante au monde : le textile. Les couleurs que nous portons sur nos vêtements sont fabriquées à partir de combustibles fossiles, qui nuisent à l’environnement et à notre santé. Comme pour le vin, les équipes de Pili font fermenter des micro-organismes de matières végétales, telles que le bois ou le sucre. Ce processus millénaire, allié aux biotechnologies, permet aux bactéries de donner naissance à des colorants renouvelables, à moindre impact environnemental.

Point de profusion de bactéries pour Bamboologic mais des bambous ! Ils représentent une véritable alternative au bois dans le domaine de la construction ou de l’industrie textile. En en plantant en Europe, Bamboologic espère réduire l’empreinte écologique de l’exploitation du bois, tout en rapprochant les matériaux des consommateurs finaux. Une fois les bambous poussés, Bamboologic les transforme en planches, qui sont ensuite transportées dans différents pays d’Europe pour fabriquer des sols, des meubles, ou des cuisines. La première plantation se situe au Portugal, mais l’entreprise espère s’implanter en Espagne, en Grèce, et peut-être en France.

@ChangeNow Pitch Garden – Photo Marie Ollivier

Ces initiatives novatrices sont individuellement extraordinaires, mais elles n’ont de sens et d’impact que lorsqu’elles s’inscrivent dans un mouvement collectif dont ChangeNOW a permis certes le rayonnement, mais avant tout l’impulsion.

Les entrepreneurs sociaux et environnementaux travaillent à construire un monde nouveau. Ils accompagnent aussi chacun d’entre nous dans la transition. C’est pourquoi ils doivent se soutenir, dans une logique d’interdépendance et d’unité. Face aux défis qui nous attendent, nous devons faire bloc. Satish Kumar, 83 ans, exhorte d’ailleurs les jeunes qui l’écoutent attentivement à passer de « l’ego » (le « soi ») à « l’eco » (la « maison », notre terre), tout en leur délivrant un message d’amour universel.

Samedi 1er février 2020, Grand Palais – Le rideau tombe sur un événement hors du commun, qui a mis en lumière le pouvoir du commun.

 


A travers ces Stories, Azickia vise à mettre en avant des initiatives à impact social, en France et dans le monde, et cela sans adhérer pour autant à toutes les opinions et actions mises en place par celles-ci. Il est et restera dans l’ADN d’Azickia de lutter contre toute forme de discrimination et de promouvoir l’égalité pour tous.Licence Creative CommonsCe(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Découvrir plus d'articles

Tous les premiers vendredis du mois, un concentré d’optimisme et d’inspiration venu des quatre coins du monde dans votre inbox ! Ça vous dit ? C’est par ici …