Entre la fermeture des centres d’IVG (interruption volontaire de grossesse), la peur de “déranger”, et les rendez-vous annulés : les femmes sont de moins en moins nombreuses à avoir recours à l’IVG depuis le début du confinement. Pour les associations féministes et les gynécologues-obstétricien·nes, la crise du COVID-19 ne fait […]